Points clés sur l’assurance vie

Retour sur les points clés à avoir en tête lors de la souscription d’une assurance vie. Mode de gestion, fiscalité, etc. nous revenons dans cette article sur les points essentiels à savoir.

L’assurance vie en 5 objectifs

L’assurance vie permet notamment de :

1) De se constituer un capital,

2) De faire fructifier son argent,

3) De diversifier son patrimoine en plaçant ses disponibilités,

4) D’échapper à une fiscalité trop lourde,

5) De récupérer tout ou partie de votre capital (en Fonds Euros) rapidement, que vous ayez un besoin ponctuel de liquidités ou la volonté d’accroître vos revenus de façon régulière.

Retour vers le Haut

Les modes de gestion… comment choisir entre gestion libre, sous mandat, profilée ou pilotée ?

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie il vous sera généralement proposé différentes options de gestion : libre, sous mandat, profilée et pilotée.

Ce choix de mode de gestion est surtout valable sur les contrats multi-supports (par opposition aux contrats mono-supports qui ne proposent que des investissements en Fonds Euros).

La gestion libre : pour les investisseurs avisés qui maîtrisent les marchés financiers

C’est le porteur du contrat (et donc vous) qui déterminez sur quelles supports vous investissez directement votre épargne. Par opposition aux contrats sous mandat, les contrats libre multisupports s’adressent à des investisseurs connaissant les marchés financiers.

Dans un premier temps il faudra que vous déterminiez la répartition souhaitée entre Unité de Compte (également appelé “UC”), et Fonds Euros.

En pratique, cette répartition n’est pas / plus tout à fait libre – en effet, suivant les assureurs, on vous demandera peut-être un % minimum d’UC ou on vous offrira différents “avantages” liés à une répartition plus importante de votre investissement en Unité de Compte.

L’avis d’EpargneDirect

La raison est assez simple : le rendement des Fonds Euros sont en baisse constante depuis plusieurs années ce qui amène les assureurs à pousser vers une répartition plus orientée vers les UC. Attention, si les Fonds Euros sont garantis, les placements en Unité de Compte (SICAV, FCP, FCPI, Fonds Actions, Obligataires, Multi-Actifs, Alternatifs, etc.) sont beaucoup plus risqués car dépendant de la conjoncture économique et/ou des marchés financiers.

Quand votre choix se porte vers des SICAV ou des FCP les critères sont alors fonction de la composition du fond et de la qualité du gestionnaire. L’épargne est en effet investie sur des supports financiers qui ont chacun leur particularité : majoritairement actions françaises ou européennes, obligations, etc.

En gestion libre, il appartient au souscripteur du contrat de déterminer sur quel(s) type(s) d’actif il souhaite se positionner.

En principe, les multisupports comportent un fonds libellé en euros assorti d’un taux minimum garanti et d’un effet de cliquet qui interdit à l’assureur de reprendre un gain acquis. Les multisupports permettent de réaliser une opération de gestion patrimoniale globale puisque le souscripteur peut investir dans des Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (ou OPCVM) du monde entier.

Le souscripteur détermine sa propre stratégie d’investissement et procède à la ventilation de son épargne parmi les supports financiers proposés au contrat, selon sa propre connaissance des marchés financiers. De fait, le souscripteur ne bénéficie pas de la connaissance des marchés financiers d’un gestionnaire, puisqu’il lui appartient également de réaliser les arbitrages en fonction de l’évolution des marchés.

Pour une performance optimum, le souscripteur de ce type de contrats doit donc être attentif aux opportunités des marchés financiers et avoir de bonnes connaissances en matière d’environnement et de produits financiers.

L’avis d’EpargneDirect

Retour vers le Haut

La gestion sous mandat : pour les “gros” investisseurs souhaitant confier à un professionnel le choix des allocations

La gestion sous mandat consiste à donner à un professionnel de la finance la gestion de l’épargne placé en assurance vie. C’est donc ce tiers (le “gérant”) qui va notamment choisir les allocations entre UC et Fonds Euros et effectuer les arbitrages au fur et à mesure du temps.

L’intermédiaire va déterminer le profil de risque de son client (Fort, Moyen, Faible, etc.) afin de pouvoir déterminer ensuite les choix d’investissements. Le mandat est donc généralement individualisé et discuté en amont de sa conclusion.

Ce contrat de mandat d’arbitrage sera signé avec une société de gestion (souvent une banque privée) qui devra vous indiquer clairement les frais associés à sa gestion (frais directs et indirects). Cette dernière aura également l’obligation légale de vous communiquer un récapitulatif annuel consolidé des différents frais attenant à la gestion de votre capital.

La gestion sous mandat est donc soit plutôt orientée pour des montants d’investissements très importants soit pour un investisseur ne souhaitant pas intervenir dans la gestion en échange d’une commission.

L’avis d’EpargneDirect

Retour vers le Haut

La gestion profilée

Dans ce type de gestion, l’intermédiaire financier vous propose de choisir parmi des profils types prédéterminés qui ont généralement des noms assez parlant (par exemple “prudent”, “équilibré”, “dynamique”, “audacieux”).

Retour vers le Haut

La gestion pilotée

Cette gestion consiste à confier à l’intermédiaire le soin de gérer le contrat d’assurance vie. C’est lui qui va notamment effectuer les différents arbitrages (ou choix d’investissement ou de désinvestissements).

Retour vers le Haut

Conclusion : l’assurance vie, un outil d’épargne à différentes facettes

– L’assurance vie, la solution pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse
Une imposition de vos plus-values limitée,

– L’assurance vie : un outil de transmission et de protection du patrimoine
L’assurance vie est en effet un outil d’optimisation de la transmission de son patrimoine évitant dans de nombreux cas des droits de succession. L’assurance vie permet également de privilégier certaines personnes et d’assurer l’avenir de sa famille, ou de ses proches, indépendamment des liens matrimoniaux ou de filiation.

– L’assurance vie peut enfin, garantir ou rembourser un emprunt

Retour vers le Haut